5 idées vertes pour la cour et le balcon

Au Québec, le mois de mai sonne le retour tant attendu des bourgeons et de la canopée. Aussi, ce n’est pas un hasard si on a choisi mai comme Mois de l’arbre et des forêts. À cette occasion, il est toujours bon de rappeler que les bienfaits des arbres et des végétaux ne se limitent pas à la “campagne”. Comme nous l’avons illustré dans d’autres articles, ceux-ci nous rendent d’importants services en ville, comme à la maison.

Santé, alimentation, environnement, biodiversité… Il y a 1001 raisons de végétaliser votre milieu de vie. Nul besoin d’une immense cour arrière. Parfois, seul un petit espace au soleil suffit. 

Et parce que mai est le meilleur moment pour vous verdir les pouces, voici 5 idées vertes pour la cour, le balcon ou la terrasse!

1. Conservez et plantez des arbres

En ce Mois de l’arbre et des forêts, c’est la première chose que nous devrions faire! Les arbres sont les compagnons idéals de l’environnement urbain : Ils purifient l’air, captent le carbone et sont une arme de choix pour lutter contre les îlots de chaleur en ville.

Ils sont également essentiels à la biodiversité urbaine, alors qu’ils servent de refuge à une panoplie d’animaux et d’insectes.

La première idée verte à mettre en place est très facile : ne coupez pas les arbres! Les arbres mettent parfois plusieurs décennies à atteindre leur maturité et générer leurs bénéfices. Il est donc important d’en prendre soin.

Un arbre mature ne demande habituellement pas beaucoup d’entretien, mais il est recommandé de ne pas le tailler à l’excès, de porter attention à ses racines et de ne pas lui couper l’accès à l’eau. Il faut également porter une attention particulière aux insectes ravageurs comme le longicorne asiatique et l’agrile du frêne et du bouleau. 

Vous avez comme projet d’ajouter de la canopée à votre quartier ? Vous pouvez planter un nouvel arbre.

Quelques astuces :

  • Plantez votre arbre au printemps ou à l’automne et évitez les grandes chaleurs et les périodes prolongées de gel.
  • Choisissez une essence indigène adaptée à votre zone de rusticité.
  • Tenez compte de la composition du sol, de la luminosité, du format de l’essence choisie et de l’espace disponible.

Pour plus d’astuces, vous pouvez consulter notre article sur les étapes de plantation d’un arbre.

Vous n’aimez pas les canicules? Saviez-vous que grâce à l’évapotranspiration, un arbre mature rafraîchit autant que 5 climatiseurs fonctionnant pendant 20h? 1 

2. Verdissez votre balcon, vos murs et vos terrasses!

En ville, pas toujours évident d’avoir accès à une cour arrière. Par contre, si vous avez accès, ne serait-ce qu’à un petit balcon, quelques plantes peuvent faire un vrai miracle!

Voici donc l’idée verte la plus universelle : verdir toutes les surfaces, du balcon, en passant par les murs extérieurs et les terrasses!

Si vous êtes sur un étage, vous avez peut-être même un avantage sur la cour arrière : une meilleure exposition au soleil! 

Quelques astuces : 

  • Utilisez des étagères, des jardinières et des balconnières pour maximiser l’espace.
  • Portez une attention particulière à l’arrosage des végétaux en pots. Le sol peut devenir rapidement sec par temps chaud ou alors saturé suite à un orage.
  • Ajoutez fréquemment du compost, car les éléments nutritifs ont tendance à être lessivés par la pluie.
  • Privilégiez aussi des pots légers afin de respecter la capacité de charge de votre terrasse ou de votre balcon.

Même sans balcon, il y a moyen de végétaliser un peu votre espace extérieur. Comment ? Avec des plantes grimpantes! Il en existe plusieurs sortes à crampons ou à vrille, notamment le lierre de Boston, la vigne vierge, le chèvrefeuille grimpant, l’aristoloche siphon ou encore l’hydrangée grimpante. En plus d’embellir votre immeuble, elles peuvent abaisser de moitié la température des les façades qui peuvent atteindre jusqu’à 60 degrés selon le type de revêtement. 2

L’ensoleillement et la chaleur dont bénéficient habituellement les terrasses et les balcons, les rendent propices à la culture de fruits, de légumes et d’herbes. Essayez les tomates, les piments et le basilic en smartpots!

3. Cultivez un potager ou une forêt nourricière

L’un des grands bonheur d’avoir un potager, c’est d’être maître de ce qu’on consomme de A à Z. C’est ce qui en fait l’une des idées vertes les plus populaires. Elle a également plusieurs co-bénéfices pour la santé et l’environnement.

On pense souvent que démarrer un projet de potager est éreintant. Pas forcément. Avec un minimum d’entretien, votre potager peut fournir un approvisionnement adéquat en produits frais de la mi-juillet à la fin septembre.

Quelques astuces:

  • Déterminez la superficie de votre potager en fonction de la quantité de légumes que vous prévoyez cultiver et du temps que vous allouerez.
  • Vous avez beaucoup d’espace ? Aménagez une forêt nourricière autofertile. Par une bonne combinaison de plantes et d’arbustes, vous favoriserez la production de petits fruits à moindre effort!
  • Si vous n’avez pas accès à la terre, créez à vous créer un potager en bacs. Les annuelles sont une option intéressante pour la culture en bacs, notamment par le fait que leur système racinaire est moins imposant que celui des vivaces.
  • Pour la fertilisation, utilisez du compost, du fumier de poule composté ou des extraits d’algue à mélanger.
  • Arrosez le matin et le soir et évitez de mouiller les feuilles pour ne pas propager de champignons ou de maladies .

En plus de réduire le stress et de favoriser l’activité physique, la culture d’un potager contribue à tisser des liens dans le voisinage.3 Contrairement à l’adage, oui, on peut se faire des ami-es avec de la salade!

Vous voulez plus d’idées vertes pour votre milieu de vie ?

Vous cherchez des astuces pour entraîner votre pouce vert ? 

Consultez nos outils

4. Laissez l’eau s’infiltrer!

On y pense moins comme “idée verte” parce qu’elle est plutôt bleue. Sa gestion n’en est pas moins essentielle pour l’environnement: l’eau! Vous voulez rendre votre milieu de vie plus écolo ? Pensez à récupérer l’eau de pluie pour l’arrosage de vos plantes ou votre potager.

Un baril récupérateur connecté à votre système de gouttière ou correctement disposé sur votre balcon ou votre terrasse vous permettra de récolter une bonne quantité d’eau que vous pourrez réutiliser lors de périodes sèches.

Vous avez une cour ? Pensez à déminéraliser le sol. L’eau qui ruisselle sur le béton ou l’asphalte est chargée en polluants et sédiments, ce qui pollue les cours d’eau. Un sol perméable composé de végétaux permet de filtrer naturellement l’eau avant qu’elle ne recharge la nappe phréatique.

Quelques astuces :

  • Privilégiez des sols perméables : herbe, gravier, pavé perméable (ex. pavé alvéolé), béton poreux.
  • Utilisez des barils récupérateurs ou aménagez un jardin de pluie là où l’eau s’accumule en plantant des végétaux résistants aux excès d’eau: hostas, iris, fougères, érable rouge, cornouiller blanc.

Un sol perméable avec une pente favorable permet de limiter les risques d’inondation et d’infiltration d’eau dans la maison.

5. Suscitez l’action

C’est bien de mettre en place des idées vertes à la maison…C’est encore mieux si le voisin les adopte. Pour limiter les îlots de chaleur et la pollution atmosphérique, pour favoriser le bien-être et la biodiversité, il faut que les idées vertes soient adoptées à grande échelle. C’est de cette manière que nous aurons le plus d’impact.

Comment faire adopter les idées vertes ? Montrez l’exemple…Et faites l’envie du voisinage!

Quelques astuces :

  • Cultivez un potager et donnez vos semis excédentaires.
  • Offrez quelques légumes à vos voisins.
  • Partagez votre passion à vos enfants ou ceux du voisinage.
  • Aménagez un jardin communautaire avec quelques voisins.
  • Intégrez une touche artistique à vos aménagements paysagers et végétalisés.

Vous voulez convaincre plus de gens d’adopter des pratiques et idées vertes dans le futur? Les enfants sont probablement votre meilleur public. Impliquez-les dans vos projets de verdissement, expliquez-leur ce que vous faites. C’est la meilleure façon de passer le flambeau aux générations futures et de faire un changement à l’échelle de la société. 

Inspiré-e ?

Voici le moment de passer de l’écran à l’arrosoir
et d’entamer votre projet de verdissement maison.

Bon Mois de l’arbre et des forêts!

Références

(1) Canal +. “ D’après des ingénieurs, planter un arbre en ville remplace 5 climatiseurs”, en ligne, https://detours.canal.fr/dapres-ingenieurs-planter-arbre-ville-remplace-5-climatiseurs/, août 2018.

(2) Bernier, A.-M. 2011. Les plantes grimpantes, une solution rafraîchissante. Centre d’écologie urbaine de Montréal, 80 p.

(3) Institut national de santé publique du Québec. 2017. Verdir les villes pour la santé de la population – Revue de littérature. Direction de la santé environnementale et de la toxicologie. Gouvernement du Québec, 105 p