Valoriser le potentiel de la cour d’école avec la classe plein air

 

Généralement perçue comme un simple espace de jeu en dehors des heures de classe, la cour de récréation possède toutefois un potentiel immense et très souvent inexploité. Avec son programme Milieux de vie en santé (MVS), Nature Québec collabore étroitement avec les établissements scolaires qui souhaitent mettre en valeur leur cour d’école par la réalisation de Classes plein air et révéler ainsi les multiples opportunités de ce milieu de vie, tant pour la santé et le bien-être que pour l’environnement et la pédagogie en plein air.

ADAPTER LA COUR D’ÉCOLE EST UN BESOIN ESSENTIEL

Au Québec, les vagues de chaleur sont de plus en plus intenses et fréquentes (1). Malheureusement, l’école n’y échappe pas et la situation est généralement aggravée par l’abondance d’asphalte et l’absence de végétation dans la cour (2) (3). La chaleur excessive affecte alors la concentration et la motivation des élèves (4) (5). Par ailleurs, le manque de contact avec la nature et la biodiversité nuit à leur bien-être et limite le développement de leur conscience environnementale (6) (7).

CINQ BIENFAITS DU VERDISSEMENT À L’ÉCOLE

1

Par sa capacité à filtrer les polluants présents dans l’air, la végétation permet de réduire le risque pour les élèves de développer des problèmes de santé comme l’asthme (8).

2

Le rafraîchissement de l’air ambiant par la végétation encourage l’activité physique chez les élèves et améliore leur motivation et leur concentration (9) (10).

3

Le contact avec la nature encourage l’adoption de saines habitudes de vie, et le développement d’une conscience environnementale (12) (13).

4

La présence d’espaces verts rend les élèves plus enthousiastes, plus créatifs et moins anxieux (14).

5

La pédagogie en contact avec la nature  permet l’interdisciplinarité et contribue à de meilleurs résultats scolaires chez les jeunes (15).

LE SAVIEZ-VOUS?

Grâce à l’évapotranspiration, un arbre mature peut évaporer jusqu’à 450 litres d’eau par jour; ce qui équivaut à 5 climatiseurs fonctionnant pendant 20 heures.

LA CLASSE PLEIN AIR COMME SOLUTION D’ADAPTATION

Afin d’améliorer le contact avec la nature et la qualité de vie des élèves, Nature Québec a développé les Classes plein air dans le cadre de son programme Milieux de vie en santé.

Par des aménagements végétalisés dans la cour d’école, la Classe plein air vise à favoriser la santé et le bien-être à l’école, tout en améliorant la qualité de l’environnement et en assurant le contact des élèves avec la biodiversité en milieu urbain.

Ces aménagements peuvent consister en la plantation d’arbres et d’arbustes, en la création de zones dédiées à la détente, à la socialisation ou à l’enseignement extérieur ou encore en l’implantation d’une forêt nourricière ou d’un potager.

En transformant la cour d’école en îlot de fraîcheur, la Classe plein air représente un moyen d’adaptation concret face aux changements climatiques,  notamment par la lutte aux îlots de chaleur en milieu urbain.

Depuis 2016, Nature Québec a réalisé huit Classes plein air dans les écoles du Québec. Comme pour l’ensemble de ses projets de verdissement, l’équipe de MVS se base sur les sept lignes directrices suivantes lors de la réalisation de ces projets:

IMPLIQUER LES ÉLÈVES ET ENSEIGNANTS DANS LE DESIGN: UNE APPROCHE GAGNANTE!

À travers ses projets de  Classes plein air, Nature Québec applique une approche collaborative où tous les acteurs-clés sont mis à contribution. L’organisation d’ateliers de design participatif permet de combiner le savoir expert de l’équipe au savoir pratique des futurs utilisateurs des lieux, à commencer par les professeurs et les élèves.

Ainsi, impliquer les élèves dans la conception de leur future Classe plein air est un incontournable pour assurer la qualité du projet, son appropriation et sa pérennité à long terme. En effet, cet espace d’apprentissage extérieur devra répondre directement à leurs besoins. Il faut profiter de cette opportunité pour les laisser s’exprimer et développer un sentiment d’appartenance au projet. En tant que principaux usagers de la cour d’école, leur satisfaction en regard du projet et leur implication à travers celui-ci sont primordiales.

LES GRANDES ÉTAPES DE CO-DESIGN

Par un processus de rétroaction entre l’équipe de Milieux de vie en santé et les divers acteurs-clés (élèves, enseignants, direction, comité de parents bénévoles), Nature Québec s’assure de la conception d’un plan d’aménagement et de verdissement représentatif des désirs et des besoins de la collectivité scolaire. Un comité Classe plein air est formé afin de faciliter la consultation et les échanges avec la direction, les enseignants, les parents et les élèves. Ce comité permet également d’assurer la prise en charge du projet après la réalisation des aménagements dans le but d’assurer sa pérennité.

ENSEIGNER AU-DELÀ DES MURS: LES OPPORTUNITÉS DE LA COUR D’ÉCOLE

La cour d’école offre de nombreuses opportunités sur le plan pédagogique et il existe divers moyens d’apprivoiser ce nouvel espace d’apprentissage et d’en tirer un maximum de bénéfices. Que ce soit pour la pratique de sport, la lecture, le calcul, l’écriture, le dessin ou l’orientation, les possibilités sont nombreuses.

Pour plus de renseignements sur les projets Classes plein air, réalisés dans le cadre du programme Milieux de vie en santé de Nature Québec, visitez le site  www.sors-ta-classe.org. Vous y trouverez des fiches d’accompagnement vous permettant de mettre en place une Classe plein air à votre école!

Besoin de plus d'informations

Kristel Lucas

Chargée de projet – Verdissement et Classes plein air

Références : 

1-Ouranos. 2015. Vers l’adaptation. Synthèse des connaissances sur les changements climatiques au Québec. Partie 1: Évolution climatique au Québec. Édition 2015. Montréal, Québec, 114 p.

2-Institut national de santé publique. 2009. Mesures de lutte aux îlots de chaleur urbains – Revue de littérature. Direction des risques biologiques, environnementaux et occupationnels. Gouvernement du Québec, 77 p.

3- Voogt, J.A. 2002. Urban heat island. Encyclopedia of global environmental change. Vol. 3: 660-666

4- Institut national de santé publique. 2017. Verdir les villes pour la santé des populations – Revue de littérature. Direction de la santé environnementale et de la toxicologie. Gouvernement du Québec, 105 p.

5-Davdand, P., Nieuwenhuijsen, M.J., Esnaola, M., Forns, J., Basagana, X., Alvarez-Pedrerol, M. et al. 2015. Green spaces and cognitive development in primary schoolchildren. Proceedings of the National Academy of Sciences of the United States of America. 112(26): 7937-7942

6-Cent Degrés. 2019. Neuf bonnes raisons d’encourager les jeunes à profiter des bienfaits de la nature. paru le 4 février 2019

7-Mustapa, N.D., Maliki, N.Z. et Hamzah, A. 2015. Repositioning children’s developmental needs in space planning: a review of connection to nature. Procedia – Social and Behavioral Sciences. 170(27): 330-339

8-Institut national de santé publique. 2017. Verdir les villes pour la santé de la population – Revue de littérature. Direction de la santé environnementale et de la toxicologie. Gouvernement du Québec, 105 p.

9-Institut national de santé publique. 2017. Verdir les villes pour la santé de la population – Revue de littérature. Direction de la santé environnementale et de la toxicologie. Gouvernement du Québec, 105 p.

10- Davdand, P., Nieuwenhuijsen, M.J., Esnaola, M., Forns, J., Basagana, X., Alvarez-Pedrerol, M. et al. 2015. Green spaces and cognitive development in primary schoolchildren. Proceedings of the National Academy of Sciences of the United States of America. 112(26): 7937-7942

11- Institut national de santé publique. 2017. Verdir les villes pour la santé de la population – Revue de littérature. Direction de la santé environnementale et de la toxicologie. Gouvernement du Québec, 105 p.

12-Cent Degrés. 2019. Neuf bonnes raisons d’encourager les jeunes à profiter des bienfaits de la nature. paru le 4 février 2019

13-Mustapa, N.D., Maliki, N.Z. et Hamzah, A. 2015. Repositioning children’s developmental needs in space planning: a review of connection to nature. Procedia – Social and Behavioral Sciences. 170(27): 330-339

14-Cent Degrés. 2018. Pédagogie extérieure: les bienfaits visibles d’une classe aménagée en plein air, paru le 19 février 2018

15-Kuo, M., Barnes, M. et Jordan, C. 2019. Do experiences with nature promote learning? Converging evidences of a cause-and-effect relationship. Frontiers in psychology. 10:305.