Canicule : habitez-vous dans un îlot de chaleur? Réponse et astuces ici.

03/07/2019

C’est officiel, le sud et une partie du centre du Québec entrent dans une période de températures caniculaires pour les prochains jours. 

Rien à voir avec la canicule mortelle qui sévit en Europe, mais néanmoins une occasion de se rappeler qu’avec les changements climatiques, les épisodes de chaleur extrême sont appelés à se multiplier.

Les premières victimes des canicules ? Les résidents des villes et plus particulièrement,  les personnes vulnérables situées dans des îlots de chaleur urbains!

Qu’est-ce que c’est ?

Un îlot de chaleur urbain (ICU) réfère à une zone dont la température de l’air ou de surface est plus élevée que dans les autres zones du même milieu urbain ou des zones rurales environnantes. Cette différence de température peut aller de 5 à 12 degrés!

Elle s’explique le plus souvent par la présence de nombreuses surfaces artificielles qui sont en grande partie composées de matières minérales, telles l’asphalte, le goudron, le gravier et le béton, toutes ayant de faibles albédos. Ainsi, plus l’albédo est bas, plus la surface absorbe les rayons. Et plus un matériau absorbe les rayons du soleil, plus il accumule et émet de la chaleur. Cette multiplication des surfaces imperméables a entraîné une diminution de la végétation urbaine et des plans d’eau. Ces derniers jouent un rôle crucial dans l’évaporation de l’eau qui permet de transférer l’énergie du soleil, ou la chaleur accumulée, en chaleur latente, réduisant ainsi la température ambiante.

Cette réalité est malheureusement présente dans plusieurs quartiers de nos villes et les principales causes sont directement liées à l’aménagement de nos celles-ci.

Habitez-vous dans un îlot de chaleur ou de fraîcheur?

Au Québec, plusieurs personnes habitent des quartiers où les ICU sont un véritable problème. Est-ce votre cas?

Découvrez le ici ou en cliquant sur la carte plus bas.

Capture d’écran 2018-06-29 à 12.12.01

En 2015, le CERFO, mandaté par Nature Québec, a également réalisé une mise à jour de la cartographie des ICU pour la région de Québec. 

Bonne nouvelle : elle permet également de situer les îlots de fraîcheur à proximité.

Les espaces végétalisés, des îlots de fraîcheur!

Saviez-vous la présence d’un arbre mature équivaut à 5 climatiseurs qui fonctionnent pendant 20 heures? En effet, grâce à l’évapotranspiration et l’ombrage qu’ils produisent, les végétaux diminuent considérablement la température ambiante. On parlera souvent d’îlot de fraîcheur, en opposition aux îlots de chaleur.

De fait, la différence de température entre un îlot de fraîcheur comme un parc urbain et un ICU peut facilement être d’une dizaine de degrés!

D’où l’importance de pouvoir trouver des espaces végétalisés à proximité de chez soi lors d’épisode de chaleur prolongée!

ICU-PHOTOS

Créer des îlots de fraîcheur

Le programme Milieux de vie en santé de Nature Québec travaille actuellement avec les institutions scolaires et de santé, les communautés et les municipalités du Québec pour démontrer les bienfaits des espaces verts et des parcs urbains sur la santé par la création d’espaces végétalisés dans les quartiers où la population est la plus vulnérable aux îlots de chaleur.

Voyez nos projets ici

Vous aussi vous pouvez créer des îlots de fraîcheur chez vous, sur votre balcon, dans votre cour, dans votre ruelle, sur votre toit….

Voyez nos astuces ici.

Des impacts importants sur la santé

En plus d’augmenter la température, les ICU sont un problème de santé publique. En effet, l’absence de végétaux et des températures plus élevées favorisent les concentrations de polluants atmosphériques.

De plus, certaines personnes (âgées, enfants, souffrant de maladies pulmonaires et cardiaques) sont plus vulnérables à l’impact des canicules.  

Par exemple, la canicule de l’été 2018 a mené à plus de 60 décès confirmés à Montréal seulement. 

Un grand nombre de personnes vulnérables habite par ailleurs des quartiers moins favorisés où les ICU sont présents et l’accès aux espaces végétalisés est réduit, d’où l’importance d’agir.

Dans les prochains jours, l’équipe de Milieux de vie en santé ira dans plusieurs parcs urbains afin d’y comparer la température d’îlots de fraîcheur avec celle d’îlots de chaleur.

Suivez-nous sur les médias sociaux.